L’emploi dans le champ de l’audiovisuel pendant la crise sanitaire
Impact Covid est un outil porté par la CPNEF de l’audiovisuel qui permet de visualiser les conséquences de la crise sanitaire sur l’emploi dans l’audiovisuel.
Il offre la possibilité de suivre l’évolution des effectifs et de la masse salariale des six branches professionnelles du champ de l’audiovisuel, à partir des données d’Audiens.
Mois par mois, l'outil montre la baisse ou la hausse des chiffres de l’emploi par rapport à une année de référence sans épidémie, l’année 2019.
Retour aux graphiques

Analyse

La masse salariale de l’audiovisuel semble aujourd’hui retrouver, voire dépasser, son niveau d’avant crise, quel que soit le contrat de travail. Cette tendance favorable cache cependant des disparités selon les branches professionnelles considérées et masque l’impact de la crise sanitaire sur les trajectoires individuelles.
Lors du premier confinement, les entreprises de l’audiovisuel ont été contraintes d’arrêter la majeure partie de leur activité, ce qui s’est traduit par une baisse importante des effectifs en CDDU (-62% en avril 2020 par rapport à avril 2019), CDD (-19%) et pige (-31%). A l’issue de ce premier confinement, les entreprises de l’audiovisuel ont su réorganiser leurs modes de travail avec des protocoles sanitaires renforcés afin de reprendre progressivement leur activité. Les chiffres de l’emploi dans l’audiovisuel se rapprochent alors progressivement de ceux de l’année 2019 (+2% d’effectifs en CDDU en août 2020 par rapport à aout 2019). Cette reprise se confirme tout au long du second semestre 2020 avec une hausse moyenne de 5% de la masse salariale des CDDU sur ce semestre comparé au second semestre 2019. Cette hausse se poursuit au cours du premier semestre 2021 (8% en moyenne d’augmentation de la masse salariale des CDDU par rapport au premier semestre 2019). Il est à noter que cette hausse est largement induite par la forte hausse des effectifs en CDDU travaillant dans la production cinématographique et la production de films d’animation (respectivement +42% et +15% d’effectifs en CDDU en mai 2021 comparé à mai 2019).
Les impacts de la crise sanitaire dans le champ de l’audiovisuel
2019
2021
Hausse et baisse des effectifs, en CDDU, toutes branches professionnelles confondues en France entre 2019 et 2021 de janvier à décembre
Créez votre propre graphique
Détail par branche professionnelle :
  • Production cinématographique : Particulièrement fragilisée lors du premier confinement (-79% pour les effectifs en CDDU au mois d’avril 2020), l’activité a progressivement repris au second semestre 2020 retrouvant un niveau d’avant crise (+7% de masse salariale en décembre 2020 par rapport à décembre 2019). Le report de nombreux projets dans cette branche professionnelle, couplé à une reprise progressive de son activité, a provoqué un fort effet de rattrapage au premier semestre 2021, entrainant une large hausse des effectifs (+42% d’effectifs en CDDU en mai 2021 comparé à mai 2019).
  • Production audiovisuelle : Le premier confinement a engendré une large baisse des effectifs en CDDU dans la production audiovisuelle (jusqu’à -69% pour les effectifs en CDDU au mois d’avril 2020 comparé à avril 2019). Au second semestre 2020, la reprise des activités a permis à la branche professionnelle de retrouver un niveau d’avant crise (+4% sur les effectifs en CDDU en décembre 2020 par rapport à décembre 2019). Cette reprise ne s’est cependant pas stabilisée au premier semestre 2021 et l’évolution des effectifs en CDDU de la branche par rapport au premier semestre 2019 oscillent entre +15% et -3% selon les mois considérés.
  • Production film d’animation : Moyennant des efforts d’investissement sur les moyens techniques de travail à distance, la production de film d’animation n’a pas subi d’arrêt majeur de ses activités lors du premier confinement, la plus forte baisse observable étant de -13% pour les CDDU au mois d’avril 2020. La reprise des activités s’est rapprochée lors du second semestre 2020, du niveau du second semestre 2019. Au premier semestre 2021, la production de film d’animation a connu une forte hausse d’activité entrainant l’augmentation notable des effectifs salariés en CDDU (+20% en juin 2021 par rapport à juin 2019).
  • Prestation technique image et son : La prestation technique image et son a connu une forte baisse d’effectifs en CDDU au cours du premier confinement (-71% au mois d’avril 2020 par rapport à avril 2019). L’activité se rapproche ensuite progressivement de son niveau d’avant crise au cours du second semestre 2020 mais reste légèrement en dessous (-9% d’effectifs en CDDU au mois de décembre 2020 par rapport à décembre 2019). Cette reprise se poursuit au premier semestre 2021, la masse salariale en CDDU de la prestation technique image et son se rapprochant de celle du premier semestre 2019. Le second semestre 2022 montre des augmentations par rapport à 2019 chaque mois.
  • Radiodiffusion : Bien qu’impactée par la crise sanitaire, la radiodiffusion a pu maintenir ses équipes tout au long de l’année ce qui a entrainé une baisse d’effectifs moins importantes que dans d’autres branches, la plus forte baisse observable étant de -18% pour les CDD au mois d’avril 2020. Au cours du second semestre 2020, la branche professionnelle renoue avec sa masse salariale d’avant crise, bien que ses effectifs soient légèrement moindres qu’en 2019 (entre +5% et -17% d’effectifs en CDDU selon les mois considérés). Les effectifs se stabilisent au premier semestre 2021 par rapport à 2019, quel que soit le contrat de travail.
  • Télédiffusion : Les effectifs en CDDU travaillant en télédiffusion ont connu une forte baisse en avril 2020 (-62%), mais on observe un retour au niveau de 2019 au cours du second semestre 2020 avec la mise en place de dispositifs de maintien dans l’emploi. Cette reprise ne stabilise cependant pas pleinement au cours du premier semestre 2021. En effet, l’évolution des effectifs en CDDU de la Télédiffusion sur ce premier semestre 2021 par rapport au premier semestre 2019 oscille entre -17% et +6% selon les mois considérés.
  • Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé et pour vous permettre de partager du contenu sur les réseaux sociaux.
  • Nous conservons votre choix pendant 6 mois. Vous pouvez changer d’avis à tout moment en cliquant sur le bouton “gérer les cookies” en bas à droite de l’écran.
  • En fermant ce panneau vous refusez tous les cookies.